Commandant Laugery

 

laugery

 

 

 

 

 

Le gouverneur 

  Antoine Laugery est né à Nice (Alpes-Maritimes) en 1861. Il a été diplomé de l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr.

 

  Le 2 Août 1914 , le Chef de Bataillon Laugery prend le commandement du Fort de LIOUVILLE et de la Batterie de Saint-Agnant. Il en devient le Gouverneur avec sous ses ordres 790 militaires dont son adjoint, le Chef d'Escadron Bouglé.

 

Le commandant Laugery sut toujours être un chef à la hauteur qui, en faisant respecter la discipline, a toujours montré un grand respect pour la vie de ses hommes, tout en exécutant la lourde tâche qui lui incombait:

 "arrêter le plus longtemps possible

l'invasion ennemie"


  Il faisait lui-même les rondes de nuit pour s'assurer que les sentinelles étaient bien à leur poste et sanctionnait les sous-officiers qui ne faisaient pas correctement leur travail. Pendant le jour, tous les hommes devaient participer aux exercices d'entrainement et aux travaux d'amélioration de la défense du fort.

 

  Au moment du "grand bombardement", il fit mettre tous les fantassins qui n'étaient pas de service dans la galerie du parados où ils furent mieux abrités que dans les chambrées. Quant aux artilleurs des batteries extérieures, il les fit rentrer au fort dès qu'il fut évident que leurs canons ne pouvaient plus tirer. Et ceux des tourelles blindées, il les fit reposer la nuit dans les abris cavernes où ils furent protégés même des plus gros calibres.

 

  Il fit prendre les mesures nécessaires pour évacuer les grands blessés vers l'hôpital de Commercy dans les plus brefs délais.

 

  Quand toute l'artillerie du fort fut hors d'état de tirer, il fit évacuer la garnison qu'il répartit dans les bois alentours pour la soustraire à la pluie d'obus qui continuait mais sans abandonner le fort qu'il maintint sous la protection de poste avancé qu'il avait créé dans les bois devant les pentes au Nord et à l'Est.

 

  Toutes ces décisions du Commandant Laugery permirent de limiter à une trentaine le nombre des victimes sans abandonner un pouce de territoire.