" />
21 septembre 2014

22 Septembre

22  7bre

 

Alerte à 7h15 du matin;communiqué au poste de Varnéville de continuer à observer la partie nord du Montsec. Prévenir si des batteries ennemies se dirigent de ce côté; à 7.30 la batterie 5 ouvre le feu sur le défilé entre Montsec et Loupmont, et sur le bois de Haute Charrières; à 8 heures la batterie 13 ouvre le feu sur le même objectif; à8,15 la tourelle de 155 ouvre le feu sur la lisière du bois de Haute Charrière.

A 9h50 la tourelle de 75 ouvre le feu sur le bois à l'est du clocher de Varnéville; à 11 heures, la tourelle de 155 cesse le feu; à 11h5 la tourelle de 75 cesse le feu; à11h20 les batteries 13 et 5 cessent le feu. A 13h,5 la batterie 5 ouvre le feu sur le même objectif.

A 13,h44 ordre est donné à la tourelle de 75 d'arroser le bois qui se trouve sur le flanc droit du col de Varnéville.(Bois des récollets)

A 13,h54 la tourelle de 75 cesse le feu, la 7eme division de Cavalerie ayant reçu l'ordre de s'emparer et tenir les points, Varnéville, le Monts, et Loupmont. La tourelle de 75 restera en observation et devra soutenir cette cavalerie si elle était refoulée par une contre attaque allemande. Les batteries 5 et 13 cessent le feu à 14,h45.

A 15,h45, la batterie 5 ouvre le feu sur le défilé entre Montsec et Loupmont.

A 16,h5 cette batterie cesse le feu; à 17,h45 une batterie d'artillerie de la 7eme division de cavalerie ouvre le feu au delà de la trouée de Varnéville; ce feu est dirigé dans la direction du village de Woinville.

Une autre batterie de la 2ème division de cavalerie postée à l'est de Broussey a ouvert le feu dans la direction de Beaumont et arrose ce dernier.

A 18 heures la batterie 5 ouvre le feu sur les bois de Haute Charrières et Géréchamps jusqu'à 18,h30.  hommes du poste de Varnéville sont blessés dont un est resté prisonnier.

 

Artillerie

 

22 septembre  52e    Alerte à 7h15. L'artillerie de Liouville entre en actions:

De 7h30 à 11h20. La batterie 5(4-120L) exécute un tir sur zone dans la dépression qui sépare le Montsec du Mont et sur les bois de Gérichamps et la Haute Charrière

De 8h à 11h20.. La batterie 13 (3-120L) exécute un tir sur zone sur les bois de Géréchamps et de Haute Charrière

de 8h15 à 11h. La tourelle de 155 exécute un tir sur zone sur la lisière ouest du bois de Haute Charrière

A 9h50. La tourelle de 75 ouvre le feu sur le bois qui couvre la pente ouest du Mont. Le feu cesse à 11h5

A 13h5. La batterie 5 reprend son tir sur les bois de Géréchamp et de la Haute Charriière

A 13h20. La batterie 13 ouvre le feu sur le même objectif

A 13h44. La tourelle de 75 reprend le tir du matin

A 13h54. La tourelle de 75 cesse le feu mais reste en observation et doit soutenir la 7e division de cavalerie qui a reçu l'ordre de s'emparer et tenir Varnéville, Le Mont, Loupmont

14h45. Les batterie 5 et 13 cessent le feu

15h45. la bie 5 ouvre le feu sur le défilé entre Montsec et Le Mont et le cesse à 16h5

De 18h à 18h30. La batterie 5. reprend son tir sur le bois de Haute .Charrière et Géréchamp.

Le détail des munitions qui suit était inscrit dans la marge du JMO, je ne peux reproduire cette mise en page sur le blog.

Munitions consommées

Telle 155.          24 obus allongés

Cons  de 120L  98 obus ords. explosifs (canons!!! bien sur!!!)

                        115 obus à mitraille

Telle de 75.   406 obus à balles

                          26 obus explosifs

 

 

 

 

le Cpt Guenot relate :

 

 

 

ENFIN L’ARTILLERIE DU FORT DE LIOUVILLE ENTRE EN ACTION…..

Vers 7h  un officier d’Etat-Major nous demande d’arroser les bois de Géréchamp et de Hte Charrière, la lieue Tuillerie et les pentes Nord du Montsec où des mouvements ennemis sont signalés.

Je prends le commandement  de la bat. 5 de 120L et exécute un tir d’efficacité sur zone non vue :cote 309, corne N.O. du bois de Hte Charrière.

La bat.13 arrose la partie N.O. du bois de Hte Charrière ( S/Lt Vanderwynkt)

La tourelle 155L (Lt Papin) reçoit comme objectif une partie de la lisière du bois de la Hte Charrière puis la ferme de la Lieue Tuilerie.

Le feu cesse à 11h30

12h30 la batterie 5 (Cpt Delu) arrose la partie de Haute Charrière et Géréchamp.

15h 30 la bat.5 (cpt Guenot) reçoit l’ordre d’arroser le terrain entre le Montsec et le Mont.

18h cette bat. reprend avec le Cdt Delu le tir d’arrosage

Pendant la journée le baraquement (logement des officiers à l’extérieur du fort) est déménagé, la salle à manger est installée au fort dans la casemate affectée à cette usage.

Les dispositions sont prises pour faire si c’est nécessaire sauter le baraquement.

Les chevaux sont rentrés au fort (casemate 10)

( le cpt Guenot gardera son cheval pendant toute la guerre. Ce cheval lui fut affecté en 1906 et le suivra jusqu’en 1920 )

 

Le Lt Papin écrit

Au fort, on sonne la « Générale » !!!!!

 

          à 7H30.

Les troupes allemandes qui n’ont pu être inquiétées sérieusement dans leur progression ont occupé une bonne partie des Hauts de Meuse où elles sont cette fois à la portée de nos pièces.

Nous commençons le tir, mais ne ripostent pas et pour cause, car ils achèvent l’installation de leurs batteries.

Les capitaines Guenot et Delu dirigent le tir des 120, qui sont les pièces du fort ayant la plus grande portée.

 

 Je reçois, en qualité de plus ancien Lieutenant,  le commandement de la tourelle de 155.

Le poste du Lieutenant BARD est à la tourelle de 75 à éclipse, engin excellent qui fit ses preuves par la suite.

 

 Celui du Lieutenant MIGNOT à la redoute de St Agnant.

Le S/L VANDERWYNKT prend le commandement d’une batterie de 120 située le long du chemin de la redoute

 

Posté par FortdeLiouville à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 septembre 2014

21 Septembre

21  7bre

 

La lutte d'artillerie a repris ce matin à peu près sur les mêmes emplacements. L'artillerie lourde bombarde les cotes de Meuse avec violence. Duel d'artillerie toujours entre l'artillerie de la 2e D.C. à Richecourt et Marvoisin contre une artillerie allem. lourde qui lui prodigue ses obus sans l'effrayer nullement ni modifier son entrain et son ardeur.

Dans l'après midi ils n'ont cessé de bombarder derrière la pointe N.O. d'Heudicourt. Puis ils ont arrosé abondamment les flancs des côtes de Meuse qui sont au N. de Buxières, probablement pour ouvrir la marche en avant des 2 ou 3 bataillons allemands signalés par la 2e D.C. dans Heudicourt avec une section de mitrailleuse.

Quelques obus (une dizaine) ont éclaté beaucoup plus loin dans la direction Varvinay-Chaillon-Lavigneville.

Le combat continu sur le plateau de Lironville et les bois du Jury et Hazelles.

 

Dans le journal de l'artillerie

 

21 septembre  51e    L'artillerie reprend le service de garde aux pièces pour soutenir le cas échéant la 2e Division de cavalerie qui essaie de progresser vers Richecourt. L'artillerie allemande bombarde les côtes de Meuse  avec violence vers Heudicourt Hattonchâtel. Dans l'après-midi nous apprenons que 2 ou 3 bataillons allemands avec mitrailleuses sont à Heudicourt et marchent sur Creüe; Dans la soirée que 2 colonnes allemandes comprenant une forte proportion d'artillerie marchent vers les Hauts de Meuse qui sont occupés par la 75e Division et la 7e Division de Cavalerie

La canonnade cesse à la nuit

Travail pour le personnel disponible; l'artillerie du fort n'entre pas en action

 

 

le cpt GUENOT note :

 

La canonnade reprend dans la région de Beaumont, bois de Monsart, et vers Heudicourt :Hattonchatel, elle dure toute la journée.

Pour soutenir la 2° D.C. dont le quartier général est à Bouconville nous reprenons la garde aux pièces.

Dans la soirée nous voyons des incendies qui semblent être dans les villages de Lironville, Flirey et Heudicourt.

Nous avons pu constater d’ici que les allemands sont prodigues de leurs obus, ils arrosent pendant des heures de grandes zones de terrain pour empêcher l’accès.

Nous avons pu voir une batterie française qui est restée en position au Nord-est de Beaumont une bonne partie de la journée ne semblant pas être gênée par le tir de l’artillerie allemande qui arrosait tout le terrain devant elle.

Nous avons entendu dire par des artilleurs qu’ils n’éprouvaient que des pertes insignifiantes du fait de l’artillerie.

 

 le Lt PAPIN écrit:

Nous assistons à des incendies de villages entre autres celui d’Heudicourt, où quelques uns de nos hommes voient brûler leur propre quartier, on devine quelle angoisse…

Posté par FortdeLiouville à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 Septembre

20  7bre

 

L'artillerie allemande depuis 10h1/2 jusqu'à la nuit a fait rage. Elle a bombardé: Pannes, Limey, Flirey. Leurs gros obus tombaient un peu dans toutes les directions. Au nord du mont on a la sensation qu'ils bombardent avec de grosses pièces Vigneulles.Hattonchatel et plus au N. du fort j'aperçois très bien l'épaisse fumée des projectiles sur l'arête est des côtes de Meuse.

A cause de cette artillerie lourde à laquelle la notre répondait avec vigueur, quoique parfaitement repérée par l'ennemi et encadrée, notre division de cavalerie (2e) n'a pas pu progresser. Le soir elle est rentrée aux cantonnement à Bouconville(Q.G.) Rambucourt, Broussay en Woëvre avec av.postes à Secheprey, Baumont, Montsec.

 

Pour les Artilleurs

 

Emploi du temps: nettoyage des effets et revue de casernement. Repos

 

Le cpt Guenot note :

Temps couvert et froid, pluie dans la soirée.

Nettoyage des effets, revue de casernement.


 Messe à 9h dans la poudrière 101.

Repos

A partir de 11h on aperçoit des éclatements du coté de Lironville.Dans l’après-midi de la fumée provenant d’éclatements d’obus apparaît au-dessus d’Heudicourt. Pannes est bombardé ainsi que Lironville, des obus allemands semblent arroser le plateau de Montauville.La canonnade continue toute la nuit Limey, et Flirey doivent avoir souffert du tir de l’artillerie. Une patrouille nous rapporte que les allemands ont canonné Vigneulles et Hattonchatel où nous avions des troupes.

le Lieutenant PAPIN écrit dans son rapport :
C’est le 20 septembre,un dimanche matin, que le fort de Liouville fut mis en situation d’alerte continue, toutes les pièces armées et prêtes à tirer, chacun à son poste d’observation.…à la jumelle nous distinguons certains détails entre 12 et 20 kilomètres……nous assistons en spectateurs à des actions d’artillerie hors de la portée de nos canons…et l’on peut juger de la situation singulière d’une garnison de fort, comme la nôtre, réduite à attendre que l’ennemi veuille bien attaquer…

Posté par FortdeLiouville à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 septembre 2014

19 Septembre

19  7bre

 

Donné ce matin à 8h1/2 les ordres suivants au capitaine du génie pour parfaire la défense du fort.

1° Doubler par des sacs de terre ou ....... les blindages en planches fermés définitivement.

2/ Faire un blindage en chicane a l'ouverture du passage de la cour 5 à la cour de la tourelle de Mites.

3/Construire un plancher et fermer le vide qui entoure la cheminée de la cuisine.

4/Bétonner les nouveaux abris construits par l'artillerie pour les observateurs.

5/Créer un passage souterrain pour se rendre à l'abri de la tourelle

6/a l'artillerie doubler le fil aérien téléphonique allant du poste central à la tourelle mitrailleuse par un fil en terre.

Violente canonnade dans la direction Etain.Conflans.

 

Artillerie

 

même emploi du temps que le 16 septembre

 

Posté par FortdeLiouville à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 septembre 2014

18 Septembre

 

 

18  7bre

 

Canonnade lointaine même direction qu'hier 2e D.C. toujours au repos à Apremont avec détachements à l'E. et N.E.

Collection capitaine GUENOT 034

 18 septembre  48e jour    même emploi du temps que le 16 septembre

 

le Cpt Guenot note ce jour :

Mauvais temps (grand vent et pluie)

Je vais à St Mihiel y voir du matériel d’artillerie allemande (une plate-forme de 305 et 2 obusiers de 15) provenant du siège de Troyon.

Le 1°R.A.C est à St Mihiel.

Emploi du temps : travail et manœuvre.

Mr BASUEL  sort de l’hôpital et rejoint le fort.

c’est le cpt des Eaux et Forêt, entre officier, ou pour désigner un collègue, on trouve cette expression écrite  "Monsieur X…" 

 

 

Posté par FortdeLiouville à 21:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


14 septembre 2014

17 Septembre

17  7bre

 

La 2e D.C. qui devait partir ce matin a reçu l'ordre de ne pas bouger, la 2e armée ne devant pas encore se porter en avant et devant rester comme troupe réservée.

La canonnade lointaine mais fournie s'entend dans la direction Commercy.

10.84 et 85 regt d'Infie se dirigent vers l'Est. Artie à Mécrin et à Sampigny.

 

Artillerie

17 septembre 47e jour    même emploi du temps que le 16 septembre.

 

 

 

le cpt Guenot écrit pour la journée du 17 sept.

Le mauvais temps continue.

Commercy et Lérouville regorgent de troupes (2°armée)

Emploi du temps manœuvre et travail

Durant l’après-midi , nous entendons une violente canonnade vers le Nord.

 

Posté par FortdeLiouville à 18:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 Septembre

16  7bre

 

La 2e Armée débarque à St Mihiel et Commercy l'état major du Gal De Castelnau qui la commande est installé à Commercy. Tout est parfaitement calme. Des avions français circulent au dessus de la Woëvre.

 

Artillerie

16 septembre 46e jour     même emploi du temps que le 15 septembre.

Le cpt Guenot note:

Rien de particulier, temps brumeux et pluie.

Je vais à Jouy et Gironville. J’apprends que le fort de Manonviller n’a tenu que 36 heures, il a été anéanti par des obusiers de 42cm, après s’en être emparés, les allemands l’ont fait sauter.

Emploi du temps manœuvre et travail

Le fort de Liouville tire une cartouche de 75 sur un avion français qui a été pris pour un allemand (Morane)

La 2° armée débarque à St Mihiel et Commercy(Etat Major Gal de Castelneau à Commercy)

Posté par FortdeLiouville à 18:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 Septembre

15  7bre

 

Le 20e corps d'armée arrive dans la Woëvre son état major est à Mesnil la Tour.

D'autres troupes sont sur les Hauts de Meuse de Billy à Vigneulles, ayant en arrière des troupes de Chaillon, Seuzey, Dompierre.

La cavalerie est dans l'intervalle qui sépare ces deus deux infanterie, à Apremont Liouville se reliant à sa droite et à sa gauche.

 

Artillerie

15 septembre 45e jour      Travail et manoeuvre. Service de garde aux pièces réduit.

 

 

Posté par FortdeLiouville à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 septembre 2014

Moulin de Rouvres

Inauguration du Baraquement

au

Moulin de Rouvres

 

Bien que les travaux ne soient pas totalement achevés, l'inauguration officielle du baraquement allemand sur le site du Moulin de Rouvres se fera le 27 septembre 2014 à 18h30.

inauguration

Posté par FortdeLiouville à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Reportage du 12 09 2014 France 3

Le fort de Liouville sur France 3

 

Pour voir la vidéo cliquez ici

Posté par FortdeLiouville à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :